Photo

La photo sous-marine

La photo sous-marine, seulement pour les pros? Certainement pas! Pas besoin d’être un spécialiste ou de dépenser une somme folle dans un appareil pour prendre de belles photos des profondeurs marines.

La toute première photographie sous-marine fut réalisée par William Thompson en 1856 – et ce avec un appareil photo ordinaire. Paul Bartsch inventa en 1922 le tout premier appareil photo sous-marin. Depuis de nombreux explorateurs tels que Jean-Yves Cousteau ont contribué à l’exploration des fonds des mers et aux prises de vue du monde sous-marin.

Maintenant, à la pratique! Le défi pour la photographie sous-marine :

Il n’est pas aussi évident de réaliser une photographie sous-marine qu’une photo normale mais de fait cela est beaucoup plus intéressant!

La première difficulté réside dans le fait de l’eau elle-même. En comparaison à l’air, elle comporte beaucoup plus de particules et des fragments de matière qui s’interposent entre la lentille et le sujet à photographier. Il y a une certaine opacité. Afin de réaliser une image nette, on doit se rapprocher au maximum ou bien utiliser un objectif grand angle de professionnel.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le deuxième challenge est la luminosité. Sous l’eau les sujets paraissent toujours plus grands. Un grand requin ou bien une petite sardine? Il s’agit ici d’acquérir de l’expérience et de savoir à quelle distance tenir son objectif.

diving at Pinnacles

Jamais 2 sans 3: une difficulté vient alors s’ajouter : la lumière. Plus on descend dans les profondeurs, plus il est difficile d’avoir de la lumière. Les différentes „couleurs“ rendues par la lumière, comme tout le monde l’a appris à l’école, avec le spectre de la lumière, sont alors atténuées dans les profondeurs.

A partir de 5 mètres de profondeur  le rouge disparait.

Passé 15 mètres la couleur orange disparait.

En dessous de 30 mètres il n’y a plus de jaune.

A partir de 50 mètres c’est  le vert qui disparait.

Et au-delà de 60 mètres c’est au tour du bleu.

Mais ne vous inquiétez pas! Même les plongeurs les plus expérimentés ne descendent pas en dessous de 15 mètres, vu que les plus beaux coraux et les jolis poissons se trouvent dans les 5 premiers mètres.

Astuce de photo: prenez des photos dans des eaux peu profondes entre10h00 et 14h00. A cette heure-ci le soleil est à son point le plus haut et c’est à ce moment que la lumière est le plus réfléchie dans l’eau.

Ou bien, vous pouvez aussi essayer dans votre baignoire ou encore devant votre aquarium. 😀

Le matériel: un diplôme de plongée n’est pas nécessaire. Un tuba suffit largement pour évoluer dans un petit périmètre et prendre de beaux clichés.

Pour ceux qui veulent faire des économies: il existe des appareils photo jetables étanches par exemple le Fujifilm Quicksnap Marine 800 pour environ 15€. Mais attention! De tels appareils bas de gamme ne sont pas fait pour descendre sous les 5 mètres, donc n’allez pas plus profond, avec la pression de l’eau, ils pourraient être endommagés.

Pour les pragmatiques: il y a également des boîtiers de protection étanches pour les appareils, en plus de l’appareil photo. Comptez environ à partir de 20€.

Pour les audacieux: grâce à la technique il y a également un smartphone le Sony Xperia ZR qui est étanche, et qui est considéré comme un appareil photo sous-marin. L’avantage, c’est que à peine sorti de l’eau vous pouvez mettre vos photos en ligne directement. Génial!

Et pour vos clichés pris sur le vif, depuis le fond des mers vous pourrez utiliser notre livre papier photo. Le développement sur du véritable papier photo apporte à chacun de vos clichés une netteté et une luminosité incomparables.

Plus de conseils sur le thème „Photographier comme un pro“, sous cet article.

Avez-vous déjà tenté de réaliser des photos sous-marines. Nous sommes tous particulièrement curieux de connaître votre expérience et d’en savoir le résultat.

Article précédent
Article suivant

Noch was schönes

Kommentare

Hinterlasse eine Antwort